Un jour j’ai eu un appareil photo et je me suis aperçu que je n’aimais pas l’utiliser. L’objet est lourd, encombrant et je n’ai pas assez de talent pour « saisir l’instant », encore moins pour le sublimer. Je préfère les souvenirs, leur relative précision, la teinte toute subjective qu’ils prennent avec le temps, leurs sons, leurs odeurs… bref toutes les sensations qui y sont rattachées. Il n’y a rien de moins authentique qu’un souvenir, la mémoire est une fiction, une réalité usurpée, mais elle appartient à celui ou celle qui la fait ressurgir, qui tente de lui donner une nouvelle dimension dans le réel, elle se transmet et se transforme à l’infini. Je préfère admirer les photographies des autres, je les charge d’émotions et selon leur impact, elles deviennent des souvenirs. Je « photographie » donc les instants avec mes yeux et je tente d’en faire des clichés en écrivant des textes. Ce site propose d’en faire l’étalage, il est conseillé de le parcourir comme un album, un compte instagram, un blog de voyage… quelque chose d’ordinaire dont les images se forment et se déforment par leur lecture.

JMCORPUS.