Comment enfoncer une porte ouverte ?

Matériel nécessaire :

  • une porte (de préférence déjà ouverte)
  • Une épaule (de préférence la vôtre)

Temps :  10 à 15 minutes

Niveau de difficulté : 3/5

Aujourd’hui nous allons essayer de vous expliquer comment enfoncer une porte ouverte. Dans de nombreuses situations, il est nécessaire de savoir ouvrir une porte lorsque le besoin s’en fait ressentir. Par exemple, si un sujet S est dans une pièce P1 et doit se rendre dans une pièce P2 ou à l’extérieur (que nous nommerons E), il est primordial d’utiliser certaines techniques nous permettant de passer d’un lieu à un autre sans encombre. Le sujet S pourra être en présence d’autres sujets que nous nommerons par défaut S2, S3, S4, S5 etc… Attention :  il est à noter que contrairement aux croyances populares, il est plus simple d’enfoncer une porte fermée qu’une porte ouverte.

CAS PRATIQUE n°1

Une porte fermée, par définition présentera une résistance qui permettra au sujet S d’apposer une force (F) sur la porte susnommée et facilitera ainsi l’enfoncement souhaité. Mise en situation : je suis arrivé le premier à mon bureau mais je n’ai pas les clés pour accéder à mes dossiers :

schéma 1 porte ouverte

Dans le cas présenté ci-dessus, le sujet S1 va exercer à l’aide de son épaule, une pression sur la porte fermée à clé, afin d’accéder à la pièce P1 alors qu’il se trouve dans la pièce P5. La force est la « pression » ou la « traction » appliquée sur un objet pour le mettre en mouvement ou pour accélérer son mouvement. Généralement, plus la masse de l’objet est élevée, plus la force nécessaire pour mouvoir cet objet est élevée. La force (F) nécessaire pour mouvoir un objet de masse (m) avec une accélération (a) est donnée par la formule F = m × a. Ainsi, la force = la masse multipliée par l’accélération. Dans des conditions empiriques, ces formules vous seront inutiles. Dans le cadre de l’entreprise, il est plus prudent d’appeler la sécurité qui dispose, en théorie, d’un autre jeu de clés afin de pouvoir accéder à votre bureau. 

 

CAS PRATIQUE n°2 :

Attendant que la sécurité vienne ouvrir la porte de votre bureau, vous décidez de vous rendre en salle de pause P3 afin de prendre un café (nous verrons dans un prochain tutoriel comment prendre un café sans sucre à la machine). Or, la porte étant ouverte, le problème est beaucoup plus délicat :

schéma 2 porte ouverte

Sans obstacle sur votre chemin, il est impossible de calculer la force afin de pénétrer en P3 tout en enfonçant la porte (nous ne prendrons pas en compte la résistance de l’air et la gravité dans notre démonstration afin d’en faciliter la compréhension). Attention : nous considérons dans ce cas pratique que la porte est fermée mais pas à clé. Cela signifie par définition que la porte n’est pas non plus ouverte mais qu’elle l’est dans les conditions ou l’obstacle ne présente pas de mécanismes de fermeture pouvant se débloquer par une clé et/ou une combinaison correspondante. Nous nous trouvons donc face à une situation quantique.

L’affirmation selon laquelle la porte est à la fois ouverte et fermée peut sembler improbable, il existe pourtant une troisième possibilité où la porte se trouve dans un état de superposition, dans laquelle elle cumule plusieurs états paradoxales (ouverte/fermée/fermée mais pas à clés). Si l’on suppose une dépendance directe entre l’état d’une particule et l’état de la porte, la porte devrait être dans un état superposé, ouverte et fermée, jusqu’à l’observation, qui la réduira à un seul état constaté. Dans notre cas S1 ne sait pas encore si la porte est ouverte ou fermée, il lui faudra alors saisir la poignée de porte, exercer un léger mouvement de gauche à droite ou de  haut en bas (selon le modèle) et déduire de ses observations si la porte est ouverte/fermée ou fermée à clé.

Afin de mieux décrire ces trois états (E), nous considérons que

  • E1 = porte fermée à clés
  • E2 = porte ouverte
  • E3 =  équation du chat.png
  • E4 = Journée porte ouverte (mais cela ne concerne pas  la présente expérience et il est de fait impossible d’enfoncer une journée porte ouverte).

Une fois l’hypothèse vérifiée selon laquelle la porte est seulement fermée (pas à clé), la formule pour résoudre F s’applique. Il suffit de prendre un peu d’élan, de présenter son épaule face à l’obstacle, de courir et d’enfoncer la porte afin d’accéder à P3.

 

CAS PRATIQUE n°3 :

Je n’ai pas de monnaie à mettre dans le distributeur. Je me rends dans le bureau de la comptabilité (P2) afin de demander à mes collègues de m’aider. Considérons cette fois-ci que la porte est grande ouverte et qu’elle n’exerce aucune résistance à mon passage. Comment alors enfoncer quelque chose qui par définition n’existe pas ? :

schéma 3 porte ouverte.jpg

 

bureau porte ouverte.jpg
P2 – Etat E2

 

Le vide est dans la situation présente, une énergie minimale. Cependant, il existe un probable siège de matérialisations spontanées et fugaces de particules et de leurs antiparticules associées. Ces fluctuations quantiques résultant du principe d’incertitude qui affirme qu’il  est impossible de déterminer la valeur précise de l’énergie. Il se peut, par ailleurs, que le vide soit polarisé, c’est-à-dire que les particules et les antiparticules deviennent pérennes et non éphémères. Cette polarisation se produit lorsque le vide est pourvu d’un champ magnétique (par exemple). Dans le cas présent, le vide n’est absolument pas vide car, en théorie, votre entreprise se trouve sur la planète terre (T1) et les pièces contiennent au moins de l’air (78,08% de diazote, 20,95% de dioxygène, argon 0,93%, néon 18 ppmv, krypton 1,1 ppmv, xénon 0,9 ppmv, dioxide de carbone 400ppmv, méthane 1,72 ppmv, dihydrogène 0,72 ppmv, traces d’ozone et de radons possibles… voir recette complète sur marmiton.org ).

Il suffit alors de refermer la porte sans y apposer de mécanisme de fermeture en faisant l’opération inverse expliquée dans le cas pratique n°2, puis de prendre un peu d’élan, de présenter son épaule face à l’obstacle, de courir et d’enfoncer la porte afin d’accéder à P2.

CAS PRATIQUE n°4 :

Considérons que le sujet S1 est une tortue (que nous nommerons S1′) :

tortue porte s1.jpg
S1′ tentant d’enfoncer une porte présentant un état E2.

Il faut, dans ce cas d’école appliquer la théorie du rayon de Schwarzschild, soit :

 Ec = 1/2 m v2. Si v = c (vitesse de la lumière, vitesse limite) alors : Ec = 1/2 m c2.

Or l’énergie totale Etot = Ec + Ep = 0, puisqu’il n’y a pas d’échange d’énergie avec l’extérieur. Or l’énergie potentielle est Ep = -G M m / Rs. Donc 1/2 m c2 – G M m / Rs = 0.

Bien entendu ce cas s’applique uniquement dans le cas où S1′ se trouve à une distance d suffisante d’un trou noir N, pour que l’attraction s’exerce sur lui et que le sujet S’ accède à l’horizon des événements.

 

CONCLUSION :

Comme nous avons pu le constater, enfoncer une porte ouverte n’est pas de tout repos. Cela nécessite une mesure des risques et des probabilités imputables à une telle opération. S’élancer dans le vide quantique requiert certaines connaissances de base et une appétence notable pour la poésie. Car qui enfonce des portes ouvertes le fait pour la beauté du geste. C’est l’entreprise du mouvement qui devient l’essence même de cette expédition insensée. Le trajet prévaut sur l’arrivée, il érige le corps en un objet de chair vibrant à l’aune de l’espace et du temps. C’est une errance sans but, sans finalité, un éloge du superflu dans un monde cadré par les lois soporifiques d’une économie exsangue. Enfoncer des portes ouvertes, c’est comme aimer dans le vide, face au silence du gouffre qui nous habite.

 

Un commentaire sur “Comment enfoncer une porte ouverte ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s