Cinéma (II)

Tout autour, le repos. Le silence est un vent tiède qui s’infiltre dans les pensées à la dérive. Les souvenirs deviennent odeurs, les odeurs deviennent présent, instant absolu, continuité figée, immersion totale déconnectée.

Les corps deviennent douceur, formes sensuelles en apesanteur, courbes entrelacées dans le vide étoilé (Under The Skin).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s