Aotearoa

Auckland est un gros point gris dans le pays au long nuage blanc. Comme un contrepoids de banalité pour rétablir l’équilibre des choses et s’opposer platement à l’insolente beauté du dernier paradis terrestre. Aotearoa !

***

Christchurch la borgne, cette gueule cassée au milieu de l’arrogante splendeur des paysages de l’île du sud. Elle se relève fièrement, tremblante, fissurée mais debout, tissant dans le béton esquinté les formes abstraites de son irrévérence. Son impassible disgrâce est une invitation, un poème gravé dans le bitume.

***

Sifflante comme un vent froid qui ne connaît pas le repos, coquette et courtoise sur ses hauteurs sylvestres, embrassée par la mer et toutes ses convulsions, changeantes elle exprime ses humeurs dans le ciel, les avions s’y faufilent comme des feuilles de papier. Wellington.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s